Accèder directement au contenu

Les impacts sur l'environnement naturel 

L'empreinte carbone

Individuellement considéré, le nouveau four conduit à augmenter les émissions de dioxyde de carbone liées à l’activité de la cimenterie en raison :

  • de l’augmentation de la production de clinker de la cimenterie ;
  • de l’augmentation du transport de clinker et de ciment vers des centres de broyage et de distribution.

Cette augmentation des émissions est partiellement compensée par le remplacement des fours, un recours plus important aux combustibles de substitution en lieu et place des combustibles fossiles et l’arrêt des imports de clinker depuis des installations étrangères moins performantes que la cimenterie de Lumbres modernisée.

En fin de compte, avec le nouveau four, la cimenterie de Lumbres devrait émettre 35 % de dioxyde de carbone supplémentaire du fait de l’augmentation de la capacité, alors que les émissions à la tonne de clinker produite seront diminuées de l’ordre de 20 %.

   *NOx : Oxydes d’azote. Gaz généralement issus de la combustion
   *SOx : Oxydes de soufre. Gaz généralement issus de la combustion

Les impacts sur l'environnement urbain proche

Un objectif de réduction des nuisances pris en compte dans la conception

La réduction des nuisances est un objectif directement pris en compte par EQIOM dans la conception des installations et ouvrages du Programme K6 :

  • Odeurs : le nouveau four permettrait de réduire de 80 % les rejets de dioxydes de soufre (SOx) à la tonne de clinker produite, ce qui conduira à réduire voire à supprimer les odeurs pour les riverains même dans des conditions météorologiques défavorables. 
  • Bruit : les nouvelles installations seraient éloignées des premières habitations. Le bon entretien du matériel, le confinement des équipements bruyants et l'utilisation de silencieux permettent de limiter les émissions sonores.
  • Poussières : tous les nouveaux équipements sont conçus pour éviter les poussières. En particulier, EQIOM a choisi de stocker les matières premières (principalement l'argile, la craie et le clinker), dans un bâtiment clos à l'abri des intempéries. La surveillance existante des niveaux de poussières dans l'air sera maintenue, pour la cimenterie et pour la carrière.
  • Pollution lumineuse : pour des raisons de sécurité, la tour de préchauffage et les nouvelles voiries seront éclairées. Les éclairages seront autant que possible dirigés vers les zones d’exploitation et de circulation afin de réduire la pollution lumineuse.

Les impacts économiques 

Une pérennisation de l'activité de la cimenterie

Le nouveau four doit permettre le pérenniser la cimenterie de Lumbres. Seul site de ce type au nord de Paris, la cimenterie de Lumbres revêt une importance stratégique pour répondre aux besoins des constructeurs français. La mise en œuvre du nouveau four devrait aussi conduire à une optimisation pérenne du fonctionnement des cimenteries intégrées de Héming (Moselle) et de Rochefort-sur-Nenon (Jura) en lien avec les centres de broyage EQIOM en France et avec les installations présentes dans les pays frontaliers.